Comment faire une queue de sirène ?

​ Il y a plusieurs façons de se fabriquer un costume de sirène. Certaines de ces méthodes sont faciles et à un prix abordable, d’autres sont plus risquées et coûtent relativement cher. Je précise également que les procédés que je vais expliquer ici ne sont que la base pour faire une queue de sirène. En effet, se créer le costume de ses rêves demande du temps, d’effectuer des recherches personnelles et d’avoir de l’imagination. Aussi je vous demande de ne pas copier à l’identique mes créations.

  •  La queue de sirène en tissu/Lycra (recommandée pour un premier costume et un petit budget).

Il est recommandé pour que le costume fasse plus « vrai » d’acheter une monopalme en forme de queue de dauphin comme celle-ci ======>​

Il faut ensuite prendre ses mesure en partant de l’extrémité de la monopalme (chaussée aux pieds) jusqu’à la taille. Le corps doit être en position allongée lors de la prise de mesure.

Prendre également les mesures du tour de taille, de hanches, de genoux, de mollets, de chevilles et la largeur de la monopalme. Puis les mesures taille/hanches ; hanches/genoux ; genoux/chevilles.

Reporter toutes ces mesures sur le patron.

Choisir un tissu plutôt élastique, le lycra par exemple qui sert à confectionner des maillots de bains. Vous pouvez choisir la couleur de votre choix, et même prendre des textures brillantes ou pailletés !

Poser le patron sur le tissu, puis découper la première face et la seconde.

Il suffit ensuite de coudre les deux faces ensemble, sans oublier d’insérer la monopalme dans la nageoire.

Pour plus de détails, il existe des vidéos sur Youtube expliquant en images le procédé, mais celles-ci sont en anglais. Vidéo « How to make a mermaid tail ».

  •  Les queues de sirène en Latex (méthode plus difficile et onéreuse).

Cette méthode est certes bien plus chère mais elle a le mérite de rendre le costume plus réaliste.

Pour créer une queue de sirène en latex il faut s’armer de patience et ne pas avoir peur de se tromper ce qui est (quasi) inévitable lorsqu’on commence. (Évitez si vous avez un petit budget).

Comme pour la queue de sirène en tissu, confectionnez d’abord un patron à l’aide de vos mesures.

Achetez une monopalme (souple si vous n’avez pas l’habitude de nager avec une mono).

Il vous faut ensuite du tissu néoprène que vous allez recouvrir avec le latex. Le latex à une couleur transparente/jaune d’origine, pour obtenir des couleurs, il faut le mélanger à des pigments.

Plus vous passerez un grand nombre de couches de latex, plus celui-ci sera résistant  et épais, il faut attendre plusieurs heures avant que le latex sèche.

Créez vos écailles et le design de la nageoire à votre convenance, c’est la que vous allez pouvoir mettre votre touche créative personnelle !

Je le répète : cette méthode est plus complexe et nécessite au préalable de faire plusieurs essais.

  • Les queues de sirènes en silicone (Pour les pros !).

Réservées aux professionnels, ou aux personnes rodées en matière de costumes et d’effets spéciaux, les queues en silicones sont les plus coûteuses et compliquées à fabriquer, mais le résultat est à la hauteur du travail fourni !

Le silicone peut être peint sur du tissu néoprène (tout comme le latex mais il est plus compliqué encore à appliquer), ou bien moulé afin d’épouser parfaitement les formes du corps. Ce procédé est utilisé pour la fabrication des costumes de sirène au cinéma par exemple.

Attention :  le silicone utilisé doit être de très bonne qualité, en aucun cas il ne peut s’agir de mastic silicone trouvé dans le commerce, celui-ci est en effet instable et cause des irritations de peau.

 

Conseils par Claire la sirène